Témoignage

Optimiser mes séances d’entraînement sportif, ma récupération et prendre soin de moi


Préparation sportive par la sophrologie, Céline, cavalière en équipe de France para-dressage et sa jument BLE

Dans le contexte de sa préparation sportive, Céline a participé à un programme d’entraînement mental basé sur la sophrologie caycédienne en groupe. Cavalière de l’équipe de France de para-dressage, Céline se prépare pour les Jeux paralympiques de Paris 2024 et à court terme pour les championnats du monde qui auront lieu cet été en août. Qu’est-ce peut apporter la pratique de la sophrologie dans la préparation sportive de haut niveau ? Découvrez le témoignage de Céline.

« Etre dans le moment présent … faire une parenthèse de vie »

Pendant les ateliers, j’ai découvert ce que peut être le retour sur soi. Je me suis aperçue que j’ai plein de choses en tête, j’ai du mal à me retrouver dans le moment présent. Tout au long de ces différentes pratiques, ces différents exercices, j’ai beaucoup apprécié à chaque fois le sentiment de trouver la capacité de « focaliser sur moi”, sur le moment présent et de vraiment faire une parenthèse de vie sur ces moments-là, d’échapper un petit peu à la pression que l’on peut se mettre soi-même parce que l’on veut faire des milliers de choses. Souvent, après les séances, je repars avec la même charge de choses à faire mais tout est plus limpide, comme si tout était lissé, facilité.

Quand je suis avec mes juments d’entraînement, j’ouvre une parenthèse avant la séance et je sors de cette parenthèse après la séance comme si je déposais mes bagages pour pouvoir profiter à fond de ce moment-là …

Dans ma pratique sportive, j’utilise beaucoup l’entrée en sophronisation (1) -avec la respiration, les yeux fermés, prendre conscience de son corps- pour pouvoir vraiment me recentrer sur moi, être dans le moment présent avant les séances spécifiques d’entraînement et ne pas me laisser parasiter par ce qui se passe à l’extérieur ou par des choses que j’aurais à faire avant ou après. Quand je suis avec mes juments d’entraînement, j’ouvre une parenthèse avant la séance et je sors de cette parenthèse après la séance comme si je déposais mes bagages pour pouvoir profiter à fond de ce moment-là … Il faut vraiment que je sois disponible, dans le moment présent pour communiquer avec elles parce qu’elles ressentent toutes mes contrariétés. Cela me permet de pouvoir vraiment optimiser mes séances.

« Vivre la vie autrement … anticiper positivement un événement »

Dans cette expérience, j’ai préféré un exercice, qui n’a pas été facile pour moi, celui où “on a été chercher un événement vécu, les émotions qu’on a ressenties pendant ce moment agréable et quand on s’est projeté dans l’avenir sur un événement qu’on va vivre, pour moi c’était une compétition, en transposant ce sentiment agréable” (2). C’est un exercice que je reprends souvent parce que je pense qu’il faut s’entraîner pour y arriver vraiment. En plus, je trouve que cela permet de vivre la vie autrement. Parce que même lorsque l’on sort de la séance, que l’on s’est projeté sur un événement, on arrive dans d’autres dispositions à ce moment-là. Ça j’adore, c’est trop bien ! Ce qui est génial aussi, c’est qu’avec la répétition, je trouve d’autres évocations positives (3). Avant c’était difficile, c’était limité et maintenant cela permet de réactiver des souvenirs et d’élargir le panel de choses positives.

« J’ai pris conscience de ce que pouvait apporter de pratiquer en groupe »

Le plus positif pour moi dans cette expérience, c’est aussi ce qui me faisait le plus peur avant de commencer les ateliers, c’est le partage d’expérience en groupe. Je n’avais pas pris conscience de ce que cela pouvait apporter de pratiquer en groupe -de sportives de haut niveau-. Je trouve que l’on était assez coordonnées, synchrones sur nos besoins, sur nos ressentis. Et même quand ce n’était pas le cas, on était très ouvertes aux ressentis de l’une et l’autre, cela met plein de bienveillance, c’est bien. Ce sont des moments pour moi qui m’ont permis de sortir de la spécificité de mon sport par l’échange, l’expérience avec quelqu’un qui est issu d’un autre sport.

« Prendre soin de moi, moi-même et anticiper les blessures »

Ce qui est important dans cette expérience, c’est de bien prendre le temps de se retrouver. Souvent, j’attends un petit peu de personnes extérieures, mon médecin, mon kiné, de prendre soin de moi … De par les séances du programme, j’ai vraiment pris conscience que je peux prendre soin de moi, moi-même : rien qu’en prenant une demi-heure, trois quart d’heure pour moi, de checker mon corps, l’interroger, voir ce qui se passe à l’intérieur, comment il se sent. Je pense aussi anticiper des blessures ou autres dans un contexte de performance.

Préparation sportive par la sophrologie, Céline, cavalière en équipe de France para-dressage et son cheval

Les bénéfices dans la pratique sportive pour le futur

Je voudrais continuer à m’approprier les techniques sophrologiques vues en groupe pour pouvoir les mettre en œuvre plus rapidement, sans avoir besoin de planifier, pouvoir faire appel à ces compétences-là n’importe quand en fonction de mes besoins. Pour l’instant, c’est encore assez mécanisé, avant ma séance je prends tant de temps et je vais faire ça. Je pense que dans ma vie, il y a plein de moments où je ferais mieux de me dire “pause”, “je respire, je repars”, plutôt que de continuer. C’est vraiment ce que j’aimerais réussir à faire.

C’est une vraie préparation à la récupération, à l’apaisement. Pour mes périodes de récupération ou entrer en récupération, je trouve que c’est juste magique.

Pour moi, les compétences les plus faciles, ce sont celles à travers la sophronisation de base, se recentrer, se concentrer, se relaxer.
Pendant mes temps de récupération, ce sont celles à travers la décontraction de tous les muscles du corps (2) pour libérer les tensions emmagasinées, récupérer, se régénérer, se relaxer complètement. La pratique de la technique me permet vraiment d’apaiser mon esprit et mes pensées pour pouvoir laisser mon corps se reposer. Quand mon esprit est calme, je peux rentrer dans du repos physique. Si mon esprit est toujours un peu mouvementé, je continue à être en action. C’est une vraie préparation à la récupération, à l’apaisement. Pour mes périodes de récupération ou entrer en récupération, je trouve que c’est juste magique.

Aujourd’hui, je mets en place les techniques de la “sophronisation de base” (1) pour vraiment entrer dans mes séances spécifiques en me concentrant au maximum. Je pratique la “stimulation et la projection” (2)(3) sur mes moments calmes le mercredi quand je garde ma fille. Les soirs, après l’entraînement, j’utilise la technique pour me relâcher (4).

Je recommande la pratique de la sophrologie ou ce type d’entraînement (5) dans mon entourage sportif et dans mon entourage personnel. Plus largement, auprès de membres d’équipe de France et dans l’entourage qui n’est pas sportif, pour un travail sur soi, pour prendre conscience de soi, de qui on est, de comment on est, de son corps, etc. Ce sont des moments privilégiés.

Photos : Céline, cavalière de l’équipe de France de para-dressage / Benoît Lemaire / Handi Equi’Compet

Site internet de CélineFacebook @GernyCeline  · AthlèteInstragram @celinegerny

(1) La sophronisation de base vivantielle pour prendre conscience de son corps
(2) Exercice qui consiste à stimuler positivement le corps, le schéma corporel par exemple avec une évocation positive, puis à projeter le schéma corporel dans un moment futur. Cet entraînement sophrologique à anticiper positivement s’intitule la “Sophro stimulation projective”.
(3) La « Sophro respiration synchronique » permet de somatiser du positif en évoquant un mot positif, une image positive, une sensation positive
(4) Technique qui consiste à libérer les tensions dans les différentes parties du corps et tout le corps et à se relâcher complètement. Cette technique sophrologique s’appelle le “Sophro déplacement du négatif”
(5) Programme d’entraînement mental basé sur la sophrologie caycédienne

1 réflexion au sujet de “Optimiser mes séances d’entraînement sportif, ma récupération et prendre soin de moi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s